Toulouse. La start-up toulousaine Tidav s’envole avec son nouveau drone

, Toulouse. La start-up toulousaine Tidav s’envole avec son nouveau drone
, Toulouse. La start-up toulousaine Tidav s’envole avec son nouveau drone

l’essentiel Tidav, la start-up toulousaine spécialisée dans l’observation et les mesures environnementales par drone, accélère son développement.

L’entreprise, présidée et co-fondée voilà maintenant deux ans et demi par Cédric Lefort, se lance dans de nouveaux projets grâce à son T-H3. Ce drone unique, à décollage et atterrissage vertical (VTOL) , « mélange » d’hélicoptère et d’avion, est à la fois précis, rapide et capable de collecter efficacement des données aériennes par grand vent.

En collaboration avec l’Onera (Office national d’études et recherches aérospatiales) et l’Ifpen (successeur de l’Institut français du pétrole), Tidav va déployer le projet Falkor 2024 pour l’analyse environnementale des sites industriels. « Plutôt que de capturer ce que rejette une cheminée, notre drone permet de réaliser des mesures précises, en coupe et sous le vent, de l’ensemble des rejets d’un site », explique Cédric Lefort.

Hébergée à l’Enac

Le projet est financé dans le cadre du programme d’open innovation Citeph porté par l’association Evolen, par les sponsors TotalEnergie, Teréga, GRTGaz et GRDF. Tidav renforce également sa présence sur le marché éolien offshore pour la surveillance et l’inspection des sites, ainsi que sur celui de la levée de doute en mer, depuis la côte ou depuis un navire, au profit de la sécurité civile ou de la défense.

Forte de tous ces projets et de l’état d’avancement des marchés déjà identifiés, la start-up va lever de nouveaux fonds auprès de la BPI, de Business Angels ou de clients privés afin d’accélérer son développement.

Elle va pouvoir compter également sur une aide financière de la part d’Airbus et du Crédit Agricole. Pour faire face à tous ces défis, l’équipe Tidav s’est agrandie avec l’arrivée d’une sixième personne et va accueillir des stagiaires dans les domaines réglementation, mécanique et informatique.

Actuellement hébergée à l’Enac près de la plus grande volière drone d’Europe, la start-up qui duplique des prototypes en petite série, envisage à terme de passer en phase industrielle en créant à Toulouse sa propre usine de production et services associés.

Le T-H3 pèse 25 kg et peut parcourir une distance de 100 km à la vitesse de 120 km/h avec des pointes à 150 km/h. Il résiste au décollage comme à l’atterrissage à des vents de 70 km/h

La chronique a été générée du mieux possible. Dans la mesure où vous envisagez de mettre à disposition des informations supplémentaires à cet article sur le sujet « Pilote de Drone pour nouveaux points de vues » vous pouvez adresser un message aux contacts indiqués sur ce site web. comzy.fr est une plateforme numérique qui archive diverses actualités publiées sur le web dont le domaine de prédilection est « Pilote de Drone pour nouveaux points de vues ». Ce texte autour du thème « Pilote de Drone pour nouveaux points de vues » fut sélectionné sur le web par les spécialistes de la rédaction de comzy.fr. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des futures annonces.