Drone de combat : la DGA veut que Naval Group aille plus loin

, Drone de combat : la DGA veut que Naval Group aille plus loin
, Drone de combat : la DGA veut que Naval Group aille plus loin

Drone de combat sous-marin : déjà un premier démonstrateur

La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 28 décembre 2023 à Naval Group un accord-cadre visant à la réalisation d’un démonstrateur de drone sous-marin de combat sans équipage (UCUV – Unmanned Combat Underwater Vehicle). « De fait, en retenant Naval Group, la DGA choisit de capitaliser, d’une part sur le savoir-faire historique de l’industriel en matière de sous-marins armés, d’autre part sur des travaux de R&D ayant donné naissance à un premier démonstrateur XL-UUV, dont la qualification à la mer par Naval Group s’est achevée à la fin de l’été 2023. Ce dernier servira de laboratoire d’expérimentations aux différents développements commandés par la DGA », souligne le ministère des Armées.

Plus de 10 mètres et plus de 10 tonnes

Cet accord doit permettre le développement des différentes technologies indispensables à la réalisation d’un démonstrateur UCUV, telles que l’autonomie énergétique et l’intégration de senseurs et de capacités de traitement autonomes. Les premiers travaux concerneront le perfectionnement du drone dans son autonomie décisionnelle et sa capacité à naviguer en toute sécurité. Par la suite, l’objectif affiché par la DGA est particulièrement ambitieux avec la mise à l’eau et l’évaluation opérationnelle d’un grand démonstrateur de longue endurance de plus de 10 mètres et de plus de 10 tonnes.

Une coopération avec le suédois Saab ?

La signature de cet accord-cadre « s’inscrit directement dans la lignée des efforts particuliers du ministère des Armées en matière de drones navals, conformément à la loi de programmation militaire 2024-2030 » et « viendra alimenter un vaste tissu de PME, ETI et grands groupes industriels répartis dans toute la France puisque des entreprises du Var, du Morbihan, de la Manche, de Loire-Atlantique, des Yvelines, des Bouches-du-Rhône ou encore de Seine-et-Marne contribueront directement au projet dès son lancement ». Le dispositif industriel est pour l’instant franco-français mais une ouverture sur l’international pourrait être un prolongement au regard des besoins d’un pays comme la Suède et des « trous dans la raquette » de l’offre produits du groupe Saab.

La chronique a été générée du mieux possible. Dans la mesure où vous envisagez de mettre à disposition des informations supplémentaires à cet article sur le sujet « Pilote de Drone pour nouveaux points de vues » vous pouvez adresser un message aux contacts indiqués sur ce site web. comzy.fr est une plateforme numérique qui archive diverses actualités publiées sur le web dont le domaine de prédilection est « Pilote de Drone pour nouveaux points de vues ». Ce texte autour du thème « Pilote de Drone pour nouveaux points de vues » fut sélectionné sur le web par les spécialistes de la rédaction de comzy.fr. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des futures annonces.